HASSEN LA VOIX

LA LECTURE « VIBRALE » HASSEN LA VOIX

 


La Lecture « Vibrale » Hassen La Voix

SOIRÉE DU GRAND PARTAGE 28 NOVEMBRE 2016

 

Dans cet article j’ai l’honneur et le privilège de pouvoir vous présenter Hassen, un homme de cœur qui « canalise », « accueille » des textes, des flux de mots, de paroles. J’ai choisi de vous le présenter car il existe un lien essentiel entre ces textes et mon activité : les mots et leur vibration. Les mots et leur vibration ont le pouvoir de pénétrer profondément chacune de nos cellules, de nous toucher au plus profond de notre être et contribuent à des prises de conscience. Si les textes d’Hassen m’ont touchés c’est qu’ils amènent ces prises de conscience, éveillent ou ré-eveil la Conscience et ouvrent des portes qui nous mènent à l’être essentiel que nous sommes. Vous trouverez un exemple de ses textes dans cet article tout en sachant que l’essentiel est de l’entendre.


« Un nouveau rendez-vous d’amour, une Comme-Union, avec un message reçu en « Canalisation », sur une Création faite par nous toutes et tous.
La soirée du grand partage, la soirée de l’Un, la soirée du Rassemblement, la soirée de l’Unité.
Merci de partager.
Ensemble c’est possible, Ensemble.
J’ai « besoin » de Nous. »
Bisous
Hassen


Juste deux mots Incommensurables.
Beaucoup de choses ont été dites sur deux mots.
Deux mots magiques, incroyables, merveilleux.
Deux mots qui peuvent transcender, transmuter, transformer.
Deux mots qui ont fait verser tant de larmes de bonheur ou de tristesse selon la façon de les vivre, de les recevoir.
Justes deux mots, « je t’aime », qui disent le miracle d’aimer, la magie du verbe Aimer.
Mais quelle différence entre « je t’aime » mon chien, « je t’aime » Maman, « je t’aime » mon ou ma chérie ?
Quelle différence dans le ressenti d’un « je t’aime » dit avec la tête ou avec le cœur ?
Le « je t’aime » à ta Maman, à ton Papa, porte en son sein toute la mémoire qui t’unit à tes parents, les bons et les « mauvais » moments.
Le « je t’aime » à ton chien, ta chatte, ton ours en peluche, porte en son sein toutes les mémoires qui t’unissent à ton animal.
Le « je t’aime » à ton ou ta chérie, ton mari, ta femme, ton amant, amante porte en son sein, tous les ébats amoureux qui n’appartiennent qu’à vous, toute votre histoire de vie à deux.
Le « je t’aime » à ton ami(e) porte en son sein toutes vos complicités, vos partages que seuls des Ami(e)s échangent.
Il a été dit,  « l’amour et l’amitié sont séparés par un pont pour éviter les éclaboussures ».
Alors oui on change, on ne dit plus « je l’aime » mais « c’est mon ami(e) » et on appelle cela de l’amitié pour éviter ses éclaboussures.
Oui, le « je t’aime » a été galvaudé, sali, utilisé à toutes les sauces, porteur d’interdictions, d’obligations, de pêchés même parfois.
Un homme peut dire à une femme et inversement, « je t’aime » sans arrière-pensée, juste pour ressentir la merveille du « je t’aime », pour ressentir son cœur palpiter, s’ouvrir, sentir son Âme vibrer, la voir rayonner.
Il est dit, « on ne peut donner que ce que l’on a reçu », alors imagine que tu commences par t’aimer toi, oui toi, que tu sois la priorité du verbe aimer…
Tu n’as peut-être pas été aimé par un être qui s’aimait lui-même profondément et en vérité. Et si tu étais toi le premier, le premier de cette nouvelle lignée ?
Vois, en une génération tu pourrais changer le monde, tu inter-agis avec le monde, tu es Unifié au monde.
Certains disent que si on apprenait à nos enfants à aimer, en une génération ils changeraient le monde.
IL est dit ici, « que ta génération peut déjà changer le monde en commençant par s’aimer vraiment ».
S’aimer vraiment c’est se trouver digne de l’amour, digne d’être aimé, digne de recevoir cet amour dont le monde parle.
Cet amour oui, il existe, il est en tout, partout, il est le liant de la pierre, il est ce qui donne vie à tout en tout.
Oui cet amour existe, il est là en toi. Par toi il peut se donner au monde, tu as ce pouvoir, être un canal de l’amour, le laisser rayonner, couler, briller par toi.
Le canal que tu es a besoin d’être dépoussiéré, libéré de ses peurs, de ses croyances en l’indignité, besoin d’être habité d’un autre mot incroyable, « oser ».
Oui, cet amour illumine, guéri, répare, ressuscite même parfois. Regarde Jésus, c’est par amour qu’il a œuvré, par et pour l’amour, au nom de l’amour.
Il se savait aimé, digne de cet amour, habité et unit à l’Amour, Il osait aimer et dire son Amour, Il te redit en ce jour bénit de ta présence au monde «Je T’Aime mon Frère, ma Sœur ».
Oui, tu as ce choix, aimer et offrir cet amour, l’autre aussi a le choix de le recevoir ou pas, c’est toujours la foi en l’amour qui agit.
Ceux qui furent guéris au temps de Jésus se sont sentis aimés, se sont laissés aimés, alors leur foi a agi.
Voilà le cadeau de l’amour, le cadeau du « je t’aime », offert, reçu, accepté, donné, vécu, Sacré.
Voilà le cadeau du « je t’aime » dit avec le cœur, avec l’Âme, un « je t’aime » ressenti au plus profond de toi, un « je t’aime » qui te donne autant qu’il donne, un « je t’aime » qui vit, qui Est la Vie.
Le « je t’aime » est un joyau, sois son écrin.
Nous vous aimons de son Amour Infini.
Par Lui, le Je T’aime.
Bisous
Hassen